Singer France > Actualités > Pieds presseurs et semelles
Pieds presseurs et semelles de machine à coudre, quelles utilisations ?
Vous êtes nombreux à ne pas savoir utiliser ou bien même à vous demander à quoi servent les petites pièces en plastique ou métal fournies avec votre machine à coudre SINGER.
Saviez vous qu’avec les pieds et les semelles, votre machine à coudre va réaliser des coutures complexes comme des boutonnières, des fronces, des ourlets mais aussi vous permettre de poser une fermeture éclair ? En effet, vos accessoires de couture ne se résument pas à un seul pied et une seule aiguille pour coudre !
Cet article vous permettra d’apprendre à utiliser les pieds et semelles déjà fournis avec votre machine : la semelle universelle, la semelle boutonnière et la semelle fermeture éclair. Mais comme on sait que rien ne vous arrête dans votre perfectionnement, on vous parlera aussi des autres pieds et semelles vendus séparément de votre machine à coudre. Oubliez les machines capricieuses avec des tissus extensibles, type jersey ou plus épais comme le jeans ! Mettez-vous à la réalisation de jolies boutonnières ou d’un point d’ourlet invisible, bien pratique pour finir les tops. Réalisez des fronces et posez comme un(e) pro une fermeture à glissière invisible sur une robe ! Nous allons vous expliquer comment optimiser votre machine à coudre et progresser dans vos cousettes.

 

Connaissez vous la différence entre le pied presseur et le pied de biche ?
Avant de vous lancer, on vous recommande de jeter un œil à votre machine à coudre pour connaître les bases du jargon, vous êtes prêts ?
Commençons par le pied presseur, c’est la pièce centrale  sur lequel se vissent les pieds de biches et semelle. Ah oui ! Mais c’est quoi un pied-de-biche ou une semelle? Souvent on amalgame dans pied-de-biche tous les accessoires. Pour faire simple, le pied-de-biche se visse comme le pied fronceur et la semelle se clippe comme la boutonnière ou la fermeture à glissière.
Vos pieds-de-biche vont prendre des noms différents suivant leur utilité : le pied à repriser, le pied fronceur, le pied double entrainement
Les différentes semelles vous donnerons l’occasion de vous lancer dans de nouvelles coutures avec la semelle fermeture à glissière, la semelle boutonnière, la semelle ourlet, la semelle pose biais, la semelle point droit, la semelle téflon
Bien équipé de vos pieds de biches et semelles, plus aucune matière ne pourra vous arrêter dans vos projets de couture ! A vous le cuir, plastique, similicuir, jersey, coton, synthétique, soie…même les épaisseurs de tissus ne viendront pas entraver votre créativité 🙂 Vous pouvez vous lancer dans une jupe avec fermeture éclair, un top avec fronce, un coussin avec un biais et l’ourlet, le tout avec votre meilleure partenaire, votre SINGER 😉 !
Et les aiguilles ?
Enfin les aiguilles, si vous les observez de prêt, vous voyez des couleurs et des numéros différents : 80,100… C’est très simple à mémoriser, les couleurs c’est pour définir les 2 qualités du tissu : jersey (chaine) ou tissé (trame) et le numéro c’est l’épaisseur de votre tissu. Et pour finir, l’aiguille à cuir indispensable pour piquer le cuir.
Et maintenant entrons dans le vif du sujet !

 

Connaissez-vous les pieds-de-biche de votre machine à coudre ?

pieds presseurs et semelles

Les tissus épais ne vous résisteront plus avec le pied double entrainement (1) :
Le jeans, le tissu d’ameublement donc les tissus épais et lourds en général sont difficiles à travailler avec un pied classique. Le pied double entraînement permet de pouvoir faire du matelassage ou de coudre plusieurs épaisseurs en même temps sans que le tissu bouge.
La pose demande en revanche un peu de concentration il faut poser le bras fourchu sur la vis de l’aiguille. Puis placer la tête de fixation (plastique blanc) à la barre du pied presseur. Pour finir, barre du pied baissé, il faut revisser la fixation.
On choisit le point droit ou le point zigzag avec une longueur de point minimum de 2.
Froncer les tissus avec sa machine à coudre (2) :
Réaliser des jolies fronces avec votre machine à coudre est possible avec ce pied fronceur. Les fronces à la machine à coudre se font avec des tissus légers comme le voile de coton, la mousseline ou des polyesters fins.
La fronce simple est une couture plissée sur un tissu, et si vous répétez plusieurs fois les fronces sur le tissu alors vous ferez des smocks.
Une autre fronce est possible, la fronce appliquée c’est un volant que vous posez sur un tissu lisse comme une chemise ou des manches à un vêtement.
Vous devez sélectionner les points droit ou zigzag pour réaliser des fronces. Vous réglez ensuite la largeur de point à 0 et la longueur de point à 2. Enfin, pour augmenter l’effet de fronce, vous pouvez mettre une tension inférieure à 2.
Le pied se visse au pied presseur. Pour une fronce simple, le tissu est glissé dans la fente horizontale du pied fronceur. Vous devez piquer en guidant le tissu légèrement. Pour une fronce appliquée, vous devez posez votre tissu à froncer sous le pied et le tissu lisse dans la fente horizontale.

 

Les autres accessoires votre machine à coudre sont les semelles clippées.
La semelle à rouleaux si vous rencontrez des tissus difficiles (3) :
Si vos tissus froncent, accrochent ou glissent c’est le moment de poser votre semelle à rouleaux. Les tissus synthétiques, le cuir, le vinyle, le similicuir, le plastique mais aussi des toiles épaisses ou à reliefs ne vous donneront plus de fil à retordre. L’astuce, c’est le rouleau en métal mobile qui équipe le pied et qui permet un contrôle de la couture et une précision du point ainsi qu’une tension idéal du tissu. Le pied à rouleau s’utilise avec les points droit ou zigzag.
La semelle à rouleaux vient se clipper facilement au pied presseur de la machine à coudre.
La semelle point droit pour une couture droite et parfaite (4) :
L’ouverture plus réduite du pied point droit va vous permettre de réaliser des coutures parfaites et parallèles. Vous en aurez surtout besoin pour le quilting et le matelassage.
Ce pied se clippe sur le pied-de-biche et l’aiguille se positionne au centre.
Avant de piquer, assurez vous que la largeur de point est sur 0 et choisir une longueur de point de 2.
La fermeture à glissière discrète à aussi sa semelle (5) :
Une fermeture à glissière trop visible sur une robe ou un pantalon pourra gâcher tout votre travail. Cette semelle va rendre les fermetures à glissières invisibles sur des pantalons, des jupes, des robes, des tops…
Le pied fermeture à glissière invisible se fixe au pied-de-biche à droite quand les crans de la fermeture sont à droite et, à gauche, quand les crans de la fermeture sont à gauche. Vous devez ensuite sélectionnez le point droit pour la couture. La piqure se réalise dans les crans de la fermeture éclair.
Comme pour l’autre pied de fermeture, au moment d’atteindre le zip, il faut garder l’aiguille piquée et tirer le zip de l’autre côté puis abaisser le pied et reprendre sa couture.
Les broderies sont possibles à la machine à coudre (6) : 
Vos envies de broderies ou de points décoratifs sur vos vêtements ou linge de maison seront exaucées avec une simple semelle bourdon.
Le motif à broder est dessiné au préalable et la zone de couture est visualisée car le pied est transparent. La broderie se fait par des points zigzag très serrés c’est pourquoi la largeur de point est réglée en fonction de la largeur de la broderie souhaitée et la longueur au minimum.
Si vous avez besoin de réaliser des petits ourlets très fins (7) :
La semelle ourlet roulotté est recherchée quand vous réaliser des ourlets fins au point droit comme sur des serviettes de table.
La semelle se fixe au pied presseur. L’astuce est de faire au préalable, un petit ourlet avec un double pli au fer à repasser. Ensuite le travail est hyper facile, vous positionnez votre tissu dans l’encoche du Pied Ourlet et le pli va vous aider à guider votre tissu.
Changeons de décor avec l’applique de cordons (8) :
Cette semelle pose cordonnet va appliquer au maximum trois cordons sur votre tissu pour donner un décor en relief. L’utilisation des différents points décoratifs et des 3 cordons va donner la possibilité de réaliser des appliques variées et décoratives.  Une fois la semelle ancrée, vous devez installer les cordons sous la languette et les placer dans les encoches puis choisir un point fantaisie. Les cordons vont apparaître soudés au grès des points fantaisie choisis.
Un ourlet invisible sans couture manuelle (9) :
Vous allez découvrir comment réaliser des ourlets invisibles uniquement à la machine à coudre sur tous vos vêtements.
Il faut bien préparer votre tissu avec un fer à repasser en réalisant un ourlet double. Puis retourner votre tissu sur l’envers et découvrir la moitié de l’ourlet. Vous devez ensuite régler votre longueur de point entre 1 ou 2 et sélectionner le point invisible sur votre cadran. Accrochez votre semelle et positionner votre l’ourlet à sa droite et caler la partie en plastique blanc sous le tissu. Démarrez la couture et c’est alors une succession de point droit sur l’ourlet et de triangle sur le vêtement.
Attache semelle (10) :
Cette accessoire vous permet de clipper ou visser tous vos accessoires de couture. L’attache semelle est normalement fournie avec la machine à coudre.
Avec votre machine à coudre vous pouvez aussi repriser (11) :
Un pied à repriser permet de repriser des petits accrocs facilement sur vos vêtements. Le pied est vissé au bras et ne sera pas baissé sur le tissu. Le mécanisme est libre et vous pouvez le guider manuellement. Ce pied est apprécié pour le quilting.
Un pied antidérapant en téflon (12) :
En plastique blanc la semelle téflon est un accessoire indispensable pour travailler les matières avec une glisse difficile  comme le cuir, le simili, le sky, le latex, le métal… Un simple clip de la semelle et vous allez pouvoir coudre sans difficulté.
Poser des biais en une seule fois (13) :
Cette semelle pose de biais va vous faciliter la pose de biais. Le biais se coud directement avec toutes les épaisseurs de tissu sans avoir à épingler. On va pouvoir poser des biais sur l’éponge, les tissus fins ou épais et aussi le matelassé.
Pour cela, il faut pincer son biais en deux entre les doigts et le faire glisser dans l’orifice en plastique entre les deux encoches. Ensuite il faut faire un réglage avec la molette pour caler le biais. Maintenant vous pouvez clipper le pied. Il ne vous reste  plus qu’à passer votre tissu dans la fente entre les deux épaisseurs de biais.
Un aimant pour des coutures droites (14) :
Le guide de couture aimanté est un outil astucieux pour des coutures parfaitement droites sans mesurer ou même la pose de biais. Vous devez l’aimanter sur la plaque métallique de votre machine. Attention, il ne faut ne pas l’utiliser sur les machines électroniques. Il faut positionner votre tissu contre le guide et ainsi faire votre couture à distance toujours égale.
Les coutures des bordures sans s’effilocher (15) :
La semelle surjet va vous faire exécuter des piqués au bord sans effilochage. Vous éviterez ainsi l’ourlet pour cacher un tissu effiloché. Pour cela, il faut installez votre semelle et régler votre machine à coudre sur le point sujet, celui avec des piques et des coutures. Ensuite vous n’avez plus qu’à faire suivre votre tissu au guide en métal sous la semelle.
La pose d’une fermeture à glissière est simple (16) :
Cette semelle est livrée avec votre machine. En réalité, la pose d’une fermeture à glissière est plus simple qu’il n’y paraît !
Il faut épingler ma fermeture endroit contre endroit sur le tissu. La semelle fermeture à glissière se pose à droite ou à gauche. L ‘astuce est de poser la semelle à gauche si les crans de la fermeture sont à gauche et de laisser son aiguille piquée et de soulever le pied pour faire glisser le curseur de l’autre coté puis reprendre la piqure. Apprenez à poser une fermeture à glissière dans notre vidéo.
Une boutonnière en 4 temps avec la machine (17) :
Cette semelle est fournie avec votre machine. A la main c’est inenvisageable ! La première étape consiste à marquer son tissu à la taille du bouton en rajoutant 2 mm. Ensuite posez votre semelle boutonnière, placez le tissu en dessous en veillant à ce que le travail soit centré et le curseur rouge en bas. Réglez une longueur de point à 0 et une largeur à 6. Placez la molette sur l’étape 1 de la boutonnière et piquez 5 fois, puis étape 2 jusqu’à votre marque, on passe à l’étape 3 avec 5 piqures et reprendre avec l’étape 4 pour finir la boutonnière. Votre boutonnière est achevée avec un découd-vite et l’ouverture d’une fente. Retrouvez notre tuto vidéo pour réaliser une boutonnière dans notre rubrique « trucs & astuces« .
Retrouvez toutes nos box et kits couture compatibles avec votre machine à coudre Singer en magasin !