Singer France > Actualités > Portrait de couturière : Mélanie F.

Qui êtes-vous ?
Je suis Mélanie Fleury, 32 ans, maman de 3 enfants je vis à coté de Montauban dans le sud ouest. Et je suis créatrice !

Quand avez-vous commencé la couture ?
J’ai commencé la couture comme beaucoup de jeunes femmes, pendant mon premier congés maternité il y a bientôt 10 ans. J’en avais envie depuis longtemps, mais je pensais que c’était une science inaccessible alors je n’osais pas essayer.

Quelle relation avez-vous avec Singer ? Comment l’avez-vous connu nos machines ?
Je noue une relation très affective avec la marque. J’ai découvert les machines à coudre Singer sur le tournage de l’émission Cousu Main 3. Je connaissais la marque mais je n’avais pas encore cousu avec. J’ai eu la chance de gagner ce concours télévisé. La Supera, qui m’a accompagné aux fils des épreuves, y est peut-être un peu pour quelque chose! Et depuis j’ai la chance de coudre avec la Futura 4400, ma surjeteuse est aussi une Singer, et cerise sur le gâteau, j’ai même la brodeuse EM200.

À partir de quel moment avez-vous décidé de partager votre passion de la couture sur les réseaux sociaux ?
J’ai toujours partagé mes cousettes sur les réseaux sociaux, d’abord Facebook puis Instagram. Au début c’était très confidentiel, j’étais contente de montrer à mes proches mes réalisations. Une fois que l’on finit quelque chose de ses mains, on a envie de crier au monde entier « c’est moi qui l’ai fait, c’est moi qui l’ai fait ! ». Les réseaux permettent de le faire sans passer pour une folle dans la rue. Vous imaginez la scène dans la vraie vie?!

L’émission Cousu Main a mis un coup de projecteur sur mon univers, et à chaque diffusion de plus en plus de personnes me rejoignaient sur Instagram. C’est comme ça que ma communauté s’est créé. Et depuis je prends énormément de plaisir à partager mes tutos et mes coups de cœur en couture et DIY.

Pour qui cousez-vous ?
À mes débuts, je cousais beaucoup pour mes enfants. Maintenant, je dois avouer que je couds plus pour moi. La couture est un petit plaisir égoïste. Et puis je peux porter mes cousettes bien plus longtemps que mes enfants, ils grandissent bien trop vite. Je couds un peu de tout, je ne me fixe pas de limite. Ma matière de prédilection est d’ailleurs le cuir.

Je suis quelqu’un de très manuelle et de touche à tout : je couds, je tricote, je crochette, je peins, je sculpte… alors je coud quand j’en ai envie. Je peux coudre frénétiquement pendant des mois et puis passer des semaines sans toucher à ma machine. Elle ne se vexe pas, elle sait que je reviens toujours à elle.

À quoi ressemble votre coin coutre ?
Depuis 3 ans, j’ai une pièce dédiée à la couture et à mes autres passions. Quel bonheur! C’est une vraie caverne d’Alibaba. Je dois avouer que c’est souvent le bazar. En fait je laisse tout en place tant qu’un projet n’est pas fini. Et avant d’en commencer un nouveau, je range tout, pour mieux m’étaler pas la suite.

Quelles sont vos inspirations ?
L’inspiration est partout, il faut ouvrir l’œil. Il n’est pas rare que je griffonne des petits détails dans des carnets ou sur des post-it dans différentes situations : en se baladant, en regardant des vitrines. Les réseaux sociaux et Pinterest sont un gouffre d’inspiration. J’aime aussi beaucoup prêter attentions aux pubs, aux films et séries que je regarde. Coté créateurs j’adore le travail de Jean Charles de Castelbajac et de Jean Paul Gaultier. En peinture, je suis très sensible au street art et au travail des pionniers comme Keith Haring et Jean Michel Basquiat.

Comment définirez-vous votre style vestimentaire ?
Si je devais définir mon style, je dirais qu’il est plutôt urbain et coloré. Plus ça va et plus j’aime la simplicité. J’aime coudre des pièces élégantes et confortables et faciles à porter au quotidien.

Quels sont vos prochains projets couture ?
C’est la rentrée et en tant que bonne mère… je ne leur ai pas encore cousu grand chose. Alors mes prochains projets couture sont des t-shirts, robes, joggings, sweats… pour mes enfants. Je passerais ensuite sur la confection de quelques pièces automnales pour moi.

Vous avez créé un e-shop, pouvez vous nous en dire un peu plus ?
J’ai une boutique en ligne, où je vends des kits à coudre en cuir (melanief.fr). Je prends des chaussons, bottines et des accessoires de petite maroquinerie, comme prétexte pour inviter les gens à oser coudre du cuir. Avec une bonne machine, un pied de biche en Téflon et des aiguilles adaptées, tout le monde peut coudre du cuir. J’adore aller chercher de beaux cuirs pour mes clientes, certains sont même pailletés. Et quand je vois leurs réalisations, c’est vraiment un pur bonheur.

En parallèle, je prends aussi beaucoup de plaisir à imaginer des tutos pour ma communauté mais aussi pour des marques comme Singer, Mondial Tissus ou I MAKE.

J’ai la chance d’avoir fait de ma passion pour la couture mon métier. C’est une source d’épanouissement au quotidien.

Merci Mélanie !
Retrouvez l’univers de Mélanie sur son compte Instagram